Linguistique amazighe

LE BERBERE DE DJERBA (TUNISIE) par S. Chaker.

 

 

LE BERBERE DE DJERBA (TUNISIE)

par S. Chaker.

Extrait de : Encyclopédie berbère, fascicule XVI, 1995 : p. 2459-2460

 

 

 

 

Djerba

 

 

 

Cinq ou six des villages de Djerba sont traditionnellement donnés comme totalement ou partiellement berbérophones : Adjim, Guellala, Sedouikech, Elmaï, Mahboubin, Sedghiane, selon A. Basset (1952 : 3).

 

A Djerba, comme dans toute la Tunisie, la situation sociolinguistique est très défavorable au berbère : les travaux les plus récents (notamment Penchoen 1968/1983) indiquent une sensible régression de la pratique du berbère au profit de l’arabe. Actuellement, seul Guellala semble rester entièrement berbérophone alors que tous les autres villages auraient connu un net recul du berbère, qui serait, dans plusieurs d’entre eux (Adjim, Elmaï, notamment. Cf. Penchoen 1983 : 24) en voie de disparition. On manque cependant d’enquêtes sociolinguistiques systématiques et précises et une certaine prudence s’impose en la matière.

 

La documentation sur le berbère de Djerba, là encore, est extrêmement pauvre et ancienne. La seule source récente de quelque ampleur sont les deux articles de R. Collins (1982), consacrés au syntagme verbal dans les différents parlers tunisiens. On trouvera également une présentation rapide des principales caractéristiques linguistiques dans la synthèse de Boukous (1988). Cette situation est d’autant plus regrettable qu’il semble bien que, sur de nombreux points (système vocalique et accentuel notamment), les parlers de Djerba présentent des spécificités fortes (Vycichl 1984, Brugnatelli 1986).

 

Au point de vue linguistique comme en matière sociolinguistique, il serait donc urgent de procéder à Djerba (et dans toute la Tunisie) à des enquêtes de terrain approfondies avant que le berbère ne sorte complètement de l’usage.

 

 

 

Bibliographie

 

  • BASSET R. : Loqman berbère, Paris, Leroux, 1890, 409 p. [4 textes de Djerba].
  • BASSET R. : Notes de lexicographie berbère (1ère série), Journal Asiatique, 1883, p. 24-34.
  • BASSET A. : Les parlers berbères, Initiation à la Tunisie, (J. Despois, dir.), Paris, Adrien Maisonneuve, p. 220-226.
  • BASSET A. : La langue berbère, IAI (Handbook of African Languages), Oxford/Londres, 1952 (1969).
  • BOUKOUS A. : Le berbère en Tunisie, Etudes et Documents Berbères, 4, 1988, p. 77-84.
  • BRUGNATELLI V. : Alternanze accentuali e morpho-sintassi nominale nel berbero orientale, Contributi di orientalistica, glottologia e dialettologia, Milano, Cisalpino-Goliardica (Quaderni di Acme : 7), 1986, p. 61-72.
  • CALASSANT-MOTYLINSKI A. de : Chanson berbère de Djerba, Bulletin de Correspondance Africaine, 1885, p. 461-464.
  • CALASSANTI-MOTYLINSKI A. de : Dialogues et textes en berbère de Djerba, Journal Asiatique, 1897, 27 p.
  • COLLINS R. : Un microcosme berbère. Système verbal et satellites dans trois parlers tunisiens, IBLA, 148 et 149, 1982, p. 287-303 et 113-129
  • PENCHOEN Th. G. : La langue berbère en Tunisie et la scolarisation des enfants berbérophones, Revue Tunisienne des Sciences Sociales, 1968, p. 173-186. Repris dans : Language in Tunisia (R.M. Payne, ed.), The Bourguiba Institue of Modern Languages, Tunis, 1983, p. 23-34.
  • SERRA L. : I dialleti berberi orientali (Rassegna degli studi e prospettiva di ricerca), Atti del Sodalizio Glottologica Milanese, 21, 1979, p. 23-34.
  • VYCICHL W. : Accent, Encyclopédie berbère, 1, Aix-en-Provence, Edisud, 1984, p. 103-105 [notamment p. 105].
  • VYCICHL W. : Argot (Jebel Nefousa - Jerba - Mzab), Encyclopédie berbère, 6, Aix-en-Provence, Edisud, 1989, p. 882-884.

 

 

 

S. CHAKER

 

 

 

 

 

 



10/03/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres