Linguistique amazighe

La langue amazighe, de la tradition orale au champs de la production écrite, (parcours et défis)

Université Mohand Oulhadj, Bouira.

Département de langue et culture amazighes

Agezdu  n tutlayt  d yedles  n tmaziɣt

 

Appel à contribution

2eme Colloque international

 

En Avril 2012 s’est tenu à l’université de Bouira un colloque international   sous le thème :  « L’enseignement de la langue amazighe dans les universités algériennes et étrangères (Parcours, bilan et perspectives) » Dans un esprit voisin, nous souhaitons renouveler et rassembler à nouveau des spécialistes, enseignants et écrivains  autour du  thème : « La langue amazighe, de la tradition orale au champs de  la production écrite, (parcours et défis)  », dans le cadre d'un colloque international, qui aura lieu à l’université Akli Mohend OULHADJ  de Bouira, les 17 et 18 Avril 2013. Cette rencontre scientifique est organisée et accueillie par le Département de Langue et Culture Amazighes, Faculté des Lettres et des langues, de  l'Université de Bouira.

 

Argumentaire :

 

L’oralité est une composante fondamentale de la culture amazighe ; un symbole d’identité par excellence. L’oralité peut aussi se définir, si on se place dans le champ des productions littéraires orales, comme l’ensemble des genres littéraires tels que les poèmes, les chants, les contes, les proverbes, les devinettes, etc.

L’aspect oral de la langue et de la culture amazighe est l’un des facteurs de sa résistance de son dynamisme qui lui ont permis  de survivre et ce grâce à la transmission orale de génération en génération, ainsi la littérature orale amazighe est une littérature forte,  variée, et très vivante.

Il faut cependant signaler le  statut équivoque de l’oralité. Elle est à la fois estimée et mise en question ; perçue tantôt comme symbole d’identité et tantôt comme une marque de sous-développement : une portée limitée dans l’espace, une lente propagation dans le temps et des écarts par rapport à la forme d’origine. L’écrit par contre, résiste et garde intacte la première forme. L’écriture fait intervenir des changements  dans les modes de communication. Elle permet de réorganiser l’ordre des choses, de définir leur sens, d’expliciter de façon plus rigoureuse. L’écriture note, compare et révèle des régularités. L’écriture est l’instrument de la pensée, donc de la créativité.

Depuis la fin du 19e siècle, un grand nombre de productions littéraires berbères sont transcrites en graphie latine, principalement en français. Des autochtones tels que M. Said Boulifa, Ben Sdira, Belaid At Ali, Feraoun  et bien d’autres ont énormément contribué à cette opération de transcription et de sauvegarde de la langue amazighe.  Cette dynamique se poursuit de nôs jours  et si le souci de nôs précurseurs reste d’actualité, il n’en demeure pas moins que la création écrite a gagné de larges franges de la société. Ainsi la démocratisation de l’école, l’introduction de tamazight dans les différents paliers de l’enseignement et l’accession  d’un nombre de plus en plus grand de personnes à l’écriture  et à la lecture ont popularisé et renforcé le rôle de l’écriture dans notre société sans oublier les médias et la presse qui accomplissent  aussi d’importantes taches éducatives et culturelles.

Aujourd’hui, les productions écrites touchent presque tous les domaines de la vie ; des romans, des recueils de poèmes, mais aussi des ouvrages de spécialité - didactiques en particuliers visant l’accompagnement de l’introduction de tamazight dans le système national de l’éduction et de la communication - foisonnent et marquent un tournant décisif dans le mode de communication en société amazighe ; je dirais, en l’espère,  la renaissance de la langue.

Chers collègues, à travers ces constats et a la lumière de ces données nous appelons à des communications qui porteront sur les axes ci-dessous.

 

 

Axes du colloque

 

Les contributions peuvent se pencher sur un ou plusieurs des champs suivants :

  • Statut de l’oralité dans la société amazighe
  • L’impacte de la tradition orale sur les pratiques pédagogiques, didactiques et communicationnelles
  • Productions écrites en tamazight, bilan et perspectives
  • Naissance de nouveaux genres littéraires amazighs 
  • Aspects saillants de la nouvelle poésie amazighe.
  • la traduction de et vers tamazight 
  • Le lexique amazigh dans la littérature : De l’emprunt à la néologie
  • Problème de la morpho-syntaxe entre l’oral et l’écrit
  • Le passage de l’oralité a l’écriture : problème d’orthographe en suspend.

 

Date limite de dépôt

 

  • Date limite de dépôt du résumé : 20  mars 2013.
  • Notification d'acceptation de la proposition : 30 mars 2013.
  • 17- 18 avril : coup d’envoi des travaux du colloque.
  • 30 Septembre 2013 : dernier délai pour le dépôt des communications pour publication.

Contacts

 

 

 

                                                                Le comité d’organisation

                                                                                DLCA de Bouira

 

 

 

 

Président d’honneur du colloque :

Professeur. BADDARI Kamel, Recteur de l’université de Bouira

 

Président du colloque :

Dr. Djellaoui  Mohamed

 

Comité chargé de l’organisation :

-         Berdous Nadia                                  Medjadi Djedjiga

-         Fourali Yasmina                               Laoufi Amar       

-         Rabdi Kania                                      Chbieb Nabil

-         Boudraa Habiba                                Idrici Nabila

-         Idir Masinissa                                   Habbi Dahbia

-         Lounissi Salim                                  Flici Kahina

-         Kacimi Zidine                                   Mouzarine Ghania

 

Comité scientifique :

-         Professeur Nacib Youcef, université d’Alger.

-         Professeur Bourayou Abdelhamid, université d’Alger.

-         Professeur  Amarouche Mhand , univertsité de Bouira.

-         Professeur Tigziri Noura, université de Tizi-Ouzou.

-         Professeur Hadadou Mohand Akli, université de Tizi-Ouzou.

-         Professeur Nait-Zerrad Kamal, Inalco, Paris.

-          Professeur  Dimeglio Alain, IUFM de l’Université de Corse, France.

-          Professeur Bouamara Kamel, université de Béjaia.

-         Dr. Ameziane Amar, Inalco, Paris, France.

-         Dr. Jarmouni Hachem, Université de Fès, Maroc.

-         Dr. Saaa Fouad, Université de Fès, Maroc.

-         Dr. Ben-Abbas Mostafa, Université Med Premier Oujda, Maroc.

-         Dr. Guedjiba Abdenacer, Université Abbes LAGHROUR Khenchela.

-         Dr. Nabti Amer, université de Tizi-Ouzou.

-         Dr. Djellaoui Mohamed, université  de Bouira.

-         Dr Salhi Mohand Akli, université de Tizi-Ouzou.

-         Dr. Imarazene Moussa, université de Tizi-Ouzou.

-         Dr. Meksem Zahir, université de Béjaia.

-         Dr. Mehrazi Mohand, université de Béjaia.

 

Programme du colloque : [Ndlr. reçu le 01 avril 2013]

 

Programme du 2ème colloque international

Au DLCA de BOUIRA

Les 17 et 18 Avril 2013

Mardi:  16/04/2013 

 Réception des conférenciers             

 

Mercredi : 17 /04/2013

08h30 – 09h00 : Inscription des participants   

09h:00 : Ouverture officielle de la rencontre scientifique

10h00 : Collation

                     

série de conférences

Premier Jour : Mercredi  17/04/2013

Première Séance :

« Oralité et passage à l’écriture »

 

Président de la séance: Professeur Mustapha El Adak

 

10h30  ð 10h50 : 1ère conférence : Dr. El Khatir ABOULKACEM-Afulay

     Titre : « La culture amazighe est-elle nécessairement une culture orale ?».

IRCAM, Rabat - Maroc

10h50 ð 11h10 : 2ème conférence : Dr. Mostafa BEN-ABBAS

    Titre : « oralité et tradition orale »

Université Mohamed I, Nador – Maroc

11h10  ð 11h30 : 3ème conférence : Professeur Kamal BOUAMARA

     Titre : «De l’oralité à la codification graphique du tamazight-taqbaylit :

                                    quels passages à l’écrit ? »

 Universiré A. MIRA de Béjaîa – Algérie

11h30  ð 11h50 : 4ème conférence : Dr. El  Hossaien FARHAD

     Titre : « Le passage de l’orale à l’écrit « standardise » dans le conte

                                « adfel azeggagh » de F. Azerwal.

Université Mohamed(I) Oujda, Maroc

11h50  ð 12h10 : 5ème conférence : كريمة أيت إحدادن

 "دور الرواية وأثرها في تدوين شعر أحمد لمسيح بمنطقة آث واسيف"

 Université Akli Mohand Oulhadj – Bouira

 

Débat : 12h10 ð 12h50

     12h50 ð 13h50 : Pause déjeuné

Deuxième Séance

« Nouveaux genres et caractérisation

des corpus écrits »

 

Président de la séance :  Professeur Nora TIGZIRI

 

14h00 ð 14h20 : 1ère conférence : Professeur Hassan BANHAKEIA

    Titre  : « Enjeux et jeux de la répétition dans le roman Rifain »

Université Mohamed Premier (Oujda)

14h20 ð  14h40 :  2ème conférence: Dr. Said CHEMAKH

     Titre   : « La néo-littérature kabyle : cas de la nouvelle et du roman.

Université M. Mammeri de Tizi-Ouzou

14h40 ð 15h00 : 3ème conférence : Dr. Mohand Akli SALHI

      Titre  : «Un nouveau genre littéraire : la littérature écrite pour enfants».

Université Mouloud MAMMERI. Tizi-Ouzou

Débat : 15h00 ð 15h20

Pause café : 15h20-15h30

 

Président de la séance :  Professeur NAIT-ZERRAD KAMAL

 

15h30 ð 15h40 : 4ème conférence : Dr. Mohamed DJELLAOUI

     Titre   : «Les aspects du renouvellement dans le champs poétique

                   amazigh contemporain : le cas de la poésie kabyle »

Université Akli Mohand Oulhadj – Bouira

15h40 ð 16h00 : 5ème conférence : Dr. Fouad SAA

     Titre   : « Propriétés métriques de la poésie amazighe de Figuig ».

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Saïs-Fès – Maroc

16h00 ð 16h20 : 5ème conférence : Professeur. Mustapha El Adak

    Titre  : «Oralité et resymbolisation des symboles dans la poésie moderne rifaine : cas de bu-ydunan »

Université Mohamed 1er, Oujda+Maroc

Débat : 16h20 ð 17h00

 


Deuxième Jour : Jeudi 18/04/2013

Troisième Séance

« Problèmes de traduction de et vers tamazight »

 

Président de la séance : Professeur Kamal BOUAMARA

 

9h00 ð 9h20 : 1ère conférence : Professeur Abdehafid Kaddouri

      Titre : « Oralité, écriture et traduction en amazigh»

Université Mohammed 1er Oujda, Maroc

9h20 ð 9h40 : 2ème conférence : Professeur NAIT-ZERRAD KAMAL

      Titre : « Quelques problèmes de traduction en kabyle »

INALCO, 2, rue de Lille, 75007 Paris

9h40 ð 10h00 : 3ème conférence : الدكتور خالد عيقون

                   الترجمة الأمازيغية بين التأسيس والتأصيل ماضيا وراهنا: ترجمة الحكاية الأمازيغية نموذجا".

Université Mouloud MAMMERI. Tizi-Ouzou

10h00 ð 10h20 : 4ème conférence : الأستاذ بلولي فرحات

      Titre :     «                   " ترجمة النص المكتوب من اللغة الأمازيغيّة إلى اللغة العربيّة

Université Akli Mohand Oulhadj – Bouira

 

Débat : 10h20 ð 11h00

Pause café : 11h00 – 11h10

 

Quatrième Séance

« Langue et pratiques pédagogiques »

 

Président de la séance :  Professeur Hassan BANHAKEIA

 

11h10 ð 11h20 : 5ème conférence :  Professeur Noura Tigziri

      Titre : « Elaboration d’un Tamazight fondamental pour l’enseignement

                    Expériences et méthodes »

Université Mouloud Mammeri, Tizi-Ouzou

11h20 ð 11h40 : 6ème conférence : Dr. Amar NABTI

      Titre :  « De la production écrite à ….la production écrite »

Université Mouloud Mammeri, Tizi Ouzou

11h40 ð 12h00 : 7ème conférence : Kania RABDI

      Titre :  « Aseqdec n tsalelt timawit deg wahilen n uselmed n tmaziɣt »

Université Akli Mohand Oulhadj – Bouira

11h00 ð 12h20 : 8ème conférence : Dr. Abdenacer GUEDJIBA

     Titre   : «La lecture et l’écriture deux modes de communication interdépendants dans le développement des compétences scolaires”.

Université Abbes LAGHROUR Khenchela

 

Débat : 12h20 ð 12h50

12h50 ð 13h50 : Pause déjeuné

 

 

Cinquième Séance

« Questions de ponctuation et de l’écriture

en tamazight »

 

Président de la séance :  Dr. Fouad SAA

 

14h00 ð 14h20 : 1ère conférence :  Dr. Moussa IMARAZENE

    Titre  : « L’oral et l’écrit : écarts et influences mutuelles »

Université Mouloud MAMMERI, Tizi-Ouzou

14h20 ð  14h40 :  2ème conférence: Dr. Mohand MAHRAZI

     Titre   : « Le passage de l’oralité à l’écriture de l’amazighe : problème de la punctuation »

Universiré A. MIRA de Béjaîa

14h40 ð 15h00 : 3ème conférence : Ramdane Boukherrouf

      Titre  : «   La prise en charge de la ponctuation dans la transcription des textes oraux en kabyle : Cas du conte  «Sin igujilen d’akniwen»  d’Auguste MAULIERAS

Université Mouloud MAMMERI, Tizi-Ouzou

DLCA, UMMTO

15h00 ð 15h20 : 4ème conférence : Lydia GUERCHOUH

      Titre  : « Asigez di tira n tmaziɣt : uguren d yisumar »

Université Mouloud MAMMERI, Tizi-Ouzou

15h20 ð 16h00 : 5ème conférence : Dr. Mustapha TIJET

Titre   : « Nom propre : parent pauvre des études amazighes ? »

Universiré A. MIRA de Béjaîa

 

Débat : 16h00 ð 16h30

 

Clôture du colloque

 

 



14/04/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres