Linguistique amazighe

5 QUESTIONS À SE POSER SUR LA CONCLUSION DU MÉMOIRE

5 questions à se poser sur la conclusion du mémoire

Vous vous lancez dans des études longues ? Vous êtes peut-être amené ou serez amené à rédiger un mémoire. digiSchool média vous a préparé un dossier complet sur le sujet, rempli de règles et d’astuces pour vous assurez une bonne note ! Aujourd’hui, on se concentre sur la conclusion du mémoire.

 

08 Octobre 2013 à 10h00 | DigiSchool | 0 avis

 

5 questions à se poser sur la conclusion du mémoire

La conclusion du mémoire : dernière étape du travail, mais non moins importante. Vous venez de travailler dur pour rédiger votre mémoire, ce n’est pas le moment de se relâcher. En effet, la conclusion se travaille tout autant que le reste, d’autant plus que c’est la dernière impression que vous laisserez à votre examinateur. Pour assurer la rédaction de cette ultime partie, posez-vous les bonnes questions !

 

A quoi sert la conclusion d'un mémoire ?

Sa fonction principale est de répondre à la problématique que vous avez soulevée en introduction. Les analyses que vous faites dans votre mémoire doivent suivre une certaine logique. Vous avez commencé par une problématique générale, vous avez tenté d’y répondre par des analyses et des démonstrations, il s’agit maintenant de rédiger une réponse globale.

Si votre conclusion ne répond pas à la problématique, votre travail manquera de logique et votre analyse donnera l’impression de ne pas tenir la route.

Quelle différence entre conclusion et résumé ?

Attention, votre conclusion ne doit pas être un simple résumé de votre mémoire. Vous devez effectivement reprendre les conclusions tirées de chaque partie, mais vous devez pouvoir déduire une réflexion globale de toutes ces mini-conclusions. Il s’agit de voir plus grand, que tous les morceaux du puzzle, que vous avez mis en place, fassent sens ensemble.

Faut-il faire une ouverture ?

Oui et non. Si vous avez une idée intéressante qui prolonge votre travail et soulève des questions en lien avec vos conclusions, allez-y ! Cela montre que votre réflexion ne s’arrête pas là, que vous vous rendez compte que les réponses à votre problématique soulèvent d’autres questions.

En revanche, ne faites pas d’ouverture si vous sentez quelle est trop faible ou que vous n’avez pas d’idée. Le risque est de finir votre mémoire sur un questionnement faible, qui décrédibilisera votre travail.

Ma conclusion est-elle compréhensible ?

Déjà, commencez par vous relire et modifier toutes vos phrases trop longues ou trop compliquées. Votre lecteur arrive à la fin d’une longue lecture attentive, son attention est altérée, alors ménagez-le !

Ensuite, une astuce serait d’imprimer votre conclusion et de la faire lire à quelqu’un qui ne connait absolument rien au sujet. S’il comprend de quoi il retourne, c’est que votre conclusion est bonne.

Comment savoir si ma conclusion est enfin finie ?

Relisez entièrement votre mémoire, à tête reposée. Si tout vous parait s’enchaîner logiquement et que vos propos semblent cohérents, alors vous avez réussi votre conclusion.

Attention aussi au perfectionnisme ! Votre conclusion pourra toujours être retravaillée, tout comme les autres parties de votre mémoire. Simplement, à un moment donné, il faudra bien rendre votre devoir, alors ne vous tracassez pas de trop.

Texte tiré du site Digischool. Lien : http://www.digischool.fr/formation/questions-conclusion-du-memoire-17335.php



21/06/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres